La Ferme Paulifraner

Le Groupe multiconseil agricole Saguenay-Lac-St-Jean vous présente la Ferme Paulifraner qui est l'une des entreprises qui a à cœur la qualité de l’environnement.

Le projet collectif agricole vise un total de 90 entreprises agricoles réparties sur le territoire des municipalités d’Hébertville, de Saint-Gédéon et de Métabetchouan-Lac-à-la-Croix. Le but premier de ce projet est de protéger les cours d’eau des apports excessifs de phosphore, et ce, afin d’améliorer la santé des écosystèmes aquatiques en milieu agricole. La coordination et les actions mises en place sont financées par le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation (MAPAQ) en vertu du programme Prime-Vert conformément à l’accord Canada-Québec Cultivons l’avenir 2.

DESCRIPTION DE L'ENTREPRISE

Jean François et Paul Herman Fortin sont copropriétaires de la ferme Paulifraner enr. qui se transmet de génération en génération depuis plus de 70 ans.  La ferme laitière familiale est localisée sur le rang Belle-Rivière à St-Gédéon. Elle cultive 106 hectares, principalement des fourrages et des grains pour l’alimentation de son troupeau de 56 vaches en lactation. En 2016, les copropriétaires entreprennent les démarches de conversion pour la certification biologique des cultures.

PROTECTION DE L'ENVIRONNEMENT

Soucieuse de l’environnement et de ses terres, l’entreprise agricole introduit des engrais verts dans sa rotation afin de retenir les éléments nutritifs dans le sol et en améliorer sa santé globale, ce qui ne peut être que bénéfique pour les cultures.

L’implantation de haies brise-vent et de bandes riveraines sur plus de 6800 mètres entre 2005 et 2016 a permis à la ferme de se doter d’un réseau de corridors écologiques essentiels à la faune sauvage bénéfique à l’agriculture, comme les chauves-souris ou les passereaux qui mangent les insectes nuisibles, mais aussi les oiseaux de proies et autres prédateurs de petits mammifères. Ces aménagements permettent également de limiter l’érosion éolienne et hydrique, de protéger les cultures et d’avoir une couche abondante et constante de neige en hiver.

Des travaux d’enrochement ont été effectués en 2000 et 2016 afin de contrer l’érosion des sols, notamment par l’installation d’avaloires. De plus, toujours dans le but d’améliorer la fertilité des sols, les propriétaires entament, en 2016, un processus d’évaluation de l’état des sols afin de planifier les travaux appropriés selon les recommandations pour ainsi optimiser le potentiel de rendement des cultures. 

Les copropriétaires de la ferme portent fièrement un projet viable et durable, dans un esprit de conservation de la biodiversité, des sols et de l’environnement. Ils pensent aux générations futurs et espèrent leur transmettre un patrimoine riche et sain.

- Cet article est présenté par :  GMA Saguenay-Lac-St-Jean

La Ferme Paulifraner
Publié le 18 novembre 2016
Retour aux nouvelles