La région n'est pas à l'abri des EEE

L'été est à nos portes et l'Organisme de bassin versant Lac-Saint-Jean souhaite vous rappeller que la région n'est pas à l'abris des EEE, c'est-à-dire des espèces exotiques envahissantes.

Il s'agit de plantes, d'animaux et de micro-organismes qui sont introduits dans un nouveau milieu et dont leur établissement peut constituer une menace pour l'environnement, l'économie et la société.

À titre d'exemple, voici des EEE qui ont été médiatisées dans les dernières années au Québec :

Comme il est très difficile de corriger la situation lorsqu'une EEE est établie, il est préférable d'investir nos efforts dans la prévention de l'introduction. Pour ce faire, il est notamment important d'adopter des bonnes pratiques. 

Quelques exemples de bonnes pratiques pour éviter la propagation d'espèces exotiques envahissantes :

  • Ne relâchez jamais d’animaux vivants et de plantes, mortes ou vivantes, dans le milieu naturel ni dans le réseau d’égouts; disposez-en de façon convenable.
  • Lorsque vous changez de plan d’eau, enlevez les fragments d’algues et autres matière organiques et jetez-les aux poubelles (et non dans les égouts). Nettoyez votre équipement et la coque de votre embarcation avec un mélange d’eau chaude et de savon à vaisselle. Vous pouvez aussi congeler votre équipement jusqu’à rigidité complète.
  • Nettoyez vos bottes de randonnée lorsque vous changez de milieu, car les graines de mauvaises herbes s’y dissimulent très bien.


Pour en savoir plus sur les espèces exotiques envahissantes :

  • VIDÉO : Freinons l'envahissement du fleuve et de nos plans d'eau! (MDDELCC)

Retour aux nouvelles