L'Organisme de bassin versant Lac-Saint-Jean souligne l'implication de nombreux acteurs en cette Journée mondiale de l'eau

Pêche électrique dans un cours d'eau du bassin versant de la Petite rivière Eusèbe (Source : Cégep de Saint-Félicien)

Le 22 mars 2018, Normandin - Aujourd'hui, l'eau est célébrée partout dans le monde dans le cadre de la Journée mondiale de l'eau. À cette occasion, l'Organisme de bassin versant Lac-Saint-Jean souhaite souligner l'implication de plusieurs acteurs de son territoire qui se mobilisent pour la préservation de cette ressource par la réalisation de projets.

Un bilan très positif pour le projet collectif agricole de la Belle rivière

À Métabetchouan-Lac-à-la-Croix, Hébertville et Saint-Gédéon, dans le cadre d'un projet collectif agricole, plusieurs producteurs ont décidé de changer leurs pratiques ou de réaliser des aménagements afin de préserver et d'améliorer la qualité de l'eau. Entre 2015 et 2018, grâce à l'appui financier du MAPAQ; 42 738 m linéaires ont été plantés, soit près de 14 500 arbres; 25 déversoirs enrochés ont été aménagés afin de stabiliser les talus; 9 avaloirs ont été construits pour rediriger l'eau afin de minimiser le lessivage du sol; 5,7 ha de terres cultivables en zone inondable ont été retirés et ont été aménagés afin de favoriser la biodiversité avec la plantation d’arbres et l’installation de perchoirs et de nichoirs. D'autres interventions comme l'implantation de cultures de couvertures et la modification du sens du travail du sol ont été réalisées par les producteurs afin de diminuer la perte de sol. Selon Audrey Laroche coordonnatrice du projet au Groupe Multiconseil agricole du Saguenay-Lac-Saint-Jean, "à court terme, il est difficile de calculer la superficie protégée ainsi que l’impact réel de ces actions, mais à long terme l’eau en sortira gagnante !"

Un projet sur dix ans pour le poisson dans le bassin versant de la Petite rivière Eusèbe

Alors que le projet de la Belle rivière se conclut, celui de la Petite rivière Eusèbe, initié par des enseignants des techniques du milieu naturel du Cégep de Saint-Félicien, débute par la réalisation d'un portrait du territoire. "L'objectif de notre projet est d'améliorer la qualité de l'eau et de l'habitat de l'omble de fontaine", explique Annie Ménard, enseignante au Cégep. "Nous avons analysé la qualité de l'eau à l'embouchure de la Petite rivière Eusèbe depuis 2013. L'eau y est de mauvaise qualité. Le travail réalisé avec les étudiants du Cégep nous permettra d'abord de comprendre pourquoi." Ce cours d'eau à quelques pas seulement du collège sera le lieu d'étude et de pratique pour de nombreux élèves pendant les dix prochaines années. Des inventaires de poissons, de benthos, de diatomées et de qualité de l'eau ont déjà été effectués à la session d'automne. D'ici quelques mois, les acteurs de l'eau de ce territoire seront également impliqués dans le projet.

Le lac Saint-Jean maintenant au coeur d'une gestion collective et durable

Cette semaine célébrant la Journée mondiale de l'eau est aussi l'occasion de souligner la mise en place d'une nouvelle gouvernance pour le lac Saint-Jean. Depuis quatre ans, les parties prenantes se sont associées autour d'un projet de gestion collective qui se concrétisera prochainement par la création du Conseil de gestion durable du lac Saint-Jean. Le conseil de gestion s'appliquera à ce que la gestion du lac Saint-Jean s’effectue selon les principes du développement durable, en visant une plus grande acceptabilité sociale.

Mme Aline Gagnon, présidente de l'Organisme de bassin versant, est fière de voir que plusieurs projets issus du milieu et visant la protection de l'eau se réalisent: "De plus en plus d'acteurs s'impliquent dans notre bassin versant. C'est grâce à des projets comme ceux-là que nous observons de vrais changements de comportements pour une utilisation plus durable de notre ressource en eau."

Rappelons que l'Organisme de bassin versant Lac-Saint-Jean est mandaté par le Gouvernement en vertu de la Loi affirmant le caractère collectif des ressources en eau et favorisant une meilleure gouvernance de l'eau et des milieux associés. En concertation avec les acteurs de l'eau du Lac-Saint-Jean, il élabore et met à jour le plan directeur de l'eau, en fait la promotion et assure le suivi de sa mise en oeuvre.

- 30 -

Pour information:
Anne Malamoud
Coordonnatrice de l'Organisme de bassin versant Lac-Saint-Jean
1013, rue du Centre Sportif
Normandin (Qc), G8M 4L7
581 719 1212 poste 230
a.malamoud@obvlacstjean.org

Retour aux nouvelles