Secteur agricole

Vous désirez aménager vos bandes riveraines?

L’organisme de bassin versant et ses partenaires peuvent vous donner de l’information sur les bandes riveraines, des conseils ainsi que d’autres ressources disponibles pour la restauration ou l’aménagement de bandes riveraines en milieu agricole.

 

Vous désirez diminuer votre impact sur l’environnement et la qualité de l’eau?

L’organisme de bassin versant et ses partenaires peuvent vous donner de l’information, de la documentation et vous guider vers les bons intervenants selon le type de projet que vous désirez réaliser.

 

Contactez-nous

Les bandes riveraines en milieu agricole

Qu’est-ce qu’une bande riveraine ?

La bande riveraine se définit comme une bande de végétation qui borde les lacs ainsi que les cours d'eau et qui constitue une zone de transition entre les milieux aquatiques et terrestres. Une bande riveraine de bonne qualité devrait être constituée d’arbres, d’arbustes et d’herbacées.

Selon la Politique de protection des rives, du littoral et des plaines inondables, l’agriculture est permise à la condition de conserver une bande minimale de végétation de trois mètres dont la largeur est mesurée à partir de la ligne des hautes eaux. S'il y a un talus et que le haut de celui-ci est situé à moins de trois mètres de la ligne des hautes eaux, la largeur de la bande de végétation à conserver doit inclure un minimum d'un mètre sur le haut du talus. Toutefois, une réglementation municipale peut exiger de conserver une plus grande largeur de bande riveraine. Il est conseillé de vérifier auprès de votre municipalité la réglementation en vigueur.

 

L’utilité de la bande riveraine

La bande riveraine est d’une très grande utilité pour le milieu aquatique et terrestre. La présence de végétaux procure plusieurs bénéfices, dont en voici quelques un :

  • Stabiliser les rives et diminuer l’érosion : les plantes réduisent énormément l’érosion des berges causée par les vagues, le vent, l’eau de ruissellement, etc.
  • Diminuer la pollution de l’eau : les plantes sont capables d’intercepter les contaminants (engrais, pesticides, etc.) et de les éliminer avant que ceux-ci atteignent l’eau et la contaminent.
  • Régulariser la température de l’eau : les grands arbustes et les arbres produisent de l’ombre sur le milieu aquatique et cela limite le réchauffement de l’eau, ce qui permet de diminuer l’apparition des algues bleu vert et de protéger certains poissons sensibles aux changements.
  • Fournir des habitats pour la faune : une bande riveraine constituée de plusieurs plantes variées permet de créer un refuge pour la faune, un lieu d’alimentation et de reproduction et facilite le déplacement des espèces sur de longues distances.

La restauration de la bande riveraine

Plusieurs organisations et ressources sont disponibles pour aider à restaurer une bande riveraine. Par exemple, le programme agricole Prime-Vert peut accorder une aide financière pour la conception et la mise en place de bandes riveraines. De plus, le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs organise depuis plusieurs années une distribution gratuite de végétaux pour célébrer en mai le moi de l’arbre et des forêts. Enfin, l’OBV Lac-Saint-Jean accompagne et finance plusieurs projets ayant pour objectif de sensibiliser les propriétaires et de restaurer la bande riveraine.

Exemples de projets

L’OBV Lac-Saint-Jean finance de nombreux projets de sensibilisation et de restauration. Ainsi, le projet d’implantation de bandes riveraines élargies sur le bassin versant du ruisseau Rouge a permis de compléter la revégétalisation des bandes riveraines du bassin versant du ruisseau Rouge en implantant 2 675 mètres linéaires de corridors boisés sur les rives des ruisseaux du Village et du ruisseau Hamel.

Un exemple similaire est le projet d’adoucissement, de stabilisation et de revégétalisation d’une berge érodée de la rivière Ticouapé. Le CBVRT et des étudiants en Techniques du milieu naturel du Cégep de St-Félicien ont utilisé diverses techniques de stabilisation et de revégétalisation de la bande riveraine en plus d’installer des aménagements favorables à la faune.

Enfin, le projet de protection des cours d’eau en milieu agricole par le respect de la bande riveraine a été réalisé sur une période de 2 ans dans le bassin versant de la Belle Rivière. Ce projet avait pour objectif de sensibiliser les producteurs et les employés de la ferme à l’importance de la bande riveraine lors de la première année. Puis lors de la seconde phase du projet, une délimitation de la bande riveraine a été réalisée afin de démarrer un aménagement adéquat des bandes riveraines en milieu agricole.

Documents et outils de sensibilisation

Monsol.com

"Prendre soin de son sol, C’EST PAYANT!"

"Monsol.ca est une initiative d’Abrinord, en collaboration avec la Direction régionale des Laurentides du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec (MAPAQ). Il a pour objectif de promouvoir la santé des sols auprès des producteurs agricoles, par la voix de producteurs agricoles. On y présente les avantages et les limites de plusieurs pratiques par le partage d’expériences, d’outils et de ressources."

"Monsol.ca est un projet réalisé dans le cadre du volet 3 du programme Prime-Vert 2013-2018 et bénéficie d’une aide financière du MAPAQ."

Ce site internet contient plusieurs sections vous permettant de vous informer sur des pratiques agricoles pour la santé des sols et de l'eau.

 

"Agriculteur en actions" et "Boite à outils"

Ces deux sections du site internet présentent le coeur de l'information. 

La section "Agriculteurs en action" présente des producteurs qui ont participé au projet et qui mettent en oeuvre des pratiques agricoles innovatrices comme la culture de couverture, le semis direct ou les haies brise -vent. Pour chaque agriculteur, une description de son entreprise et une description de ses pratiques sont présentées. Ces descriptions permettent aux visiteurs du site internet d'avoir des exemples concrets, testés sur le terrain et approuvés par ces agriculteurs.

 

La description sommaire d'un des participants : 

 

La "Boite à outils" présente, plus précisément, les pratiques. Une description de chaque pratique et une énumération des principaux avantages de celle-ci sont présentées. Pour les plus curieux, une fiche technique est aussi fournie sur le site. 

Parmi les pratiques présentées, on retrouve :la culture de couverture, le semis direct, les haies brise-vent, les bandes riveraines élargies, le nivellement et plusieurs autres.

 

Vidéos