Érosion, envasement et sédimentation

Description du problème

L’érosion des berges est le phénomène de perte de matériaux, dû à l’action d’un écoulement d’eau sur les berges. Cet écoulement d’eau peut-être une vague (vent, courant naturel, bateau), un ruissellement (pluie accentuée entre autres par la dégradation des bandes riveraines) ou un phénomène de variation des eaux (crue/décrue, barrages).

Les phénomènes d’envasement, de sédimentation des cours d’eau et de comblement des plans d’eau et des frayères sont des processus naturels qui sont accélérés par les activités humaines provoquant de l’érosion, et donc l’apport excessif de matériaux (sédiments et nutriments) dans les lacs et les cours d’eau. Ces phénomènes peuvent détruire des écosystèmes et favoriser l’eutrophisation.

Exemples d’observations

Talus érodé, formation de bancs de sable dans les cours d'eau 

Conséquences

Perte de parcelles de terrain sur la rive, perte d’habitats

Causes

  • Activités nautiques
  • Artificialisation du sol
  • Bandes riveraines dégradées
  • Barrages et seuils

Manifestations sur le bassin versant du Lac-Saint-Jean

Les dépôts meubles laissés lors du retrait de la mer de Laflamme sont très sensibles à l’érosion, car il s’agit d’un dépôt de nature argileuse. L’érosion est donc un phénomène courant sur l’ensemble des berges du lac Saint-Jean et certains de ses tributaires (plus particulièrement l’embouchure de la rivière Ashuapmushuan, l’embouchure de la rivière Mistassini, la rivière Péribonka, l’embouchure du bassin versant de la Belle Rivière, l’embouchure de la rivière Couchepaganiche, la rivière aux Chicots et la rivière aux Harts).

Sources : SADC Lac-Saint-Jean-Est inc., 2009, SADC Lac-Saint-Jean ouest inc., 2009, SADC Maria-Chapdelaine, 2009.

Les fluctuations du niveau du lac Saint-Jean sont source d’érosion. De plus, certains secteurs ont connu un recul des berges (diminution de la plage), comme le Parc National de la Pointe-Taillon et l’île Bouliane. Plusieurs mètres de plages sont perdus chaque année autour du lac Saint-Jean, ce qui préoccupe les citoyens. Les travaux de rechargement de plages réalisés par Rio Tinto Alcan apportent une quantité importante de sable dans le lac. Certaines zones du lac Saint-Jean ont des problèmes d’accumulation de matériaux, comme le Domaine Parent à Saint-Prime ou le secteur Saint-Méthode de Saint-Félicien.

Projet(s) associé(s)

Article(s) relié(s)

Voeux pour 2015

Toute l’équipe de l’Organisme de bassin versant Lac-Saint-Jean, vous souhaite un joyeux Noël et une bonne année 2015.

Lire la suite

La Ferme Lehmann

Le Groupe multiconseil agricole Saguenay-Lac-St-Jean vous présente la Ferme Lehmann qui a pris l’initiative de poser des actions concrètes visant...

Lire la suite
Retour à la liste des problématiques